Le vitiligo se caractérise essentiellement par la dépigmentation de la peau. Cette affection de la peau se reconnaît alors par la présence de taches blanches sur la peau. Tout le monde peut être atteint de cette maladie : petits, grands, hommes, femmes, teint clair, teint foncé, vieux, jeune, etc.

Quelles sont les parties du corps concernées ?

Le vitiligo peut toucher toutes les parties du corps : lèvres, visage, mains, pieds. Dans certains cas, le vitiligo est même perceptible sur les muqueuses et la rétine. Mais ce n’est pas tout ! Il est également possible que les poils qui se trouvent sur les zones de la peau touchées par cette maladie se décolorent.

Pour quelles raisons peut-on être atteinte du vitiligo ?

La dépigmentation des mélanocytes est la principale source de cette dépigmentation de la peau. Il s’agit des cellules qui sont à l’origine de la production des pigments responsables de la coloration de la peau. Au final donc, la peau devient complètement blanche. Si telle est la cause du vitiligo, on n’a pas encore pu trouver une explication concrète par rapport à l’anomalie au niveau des mélanocytes. Mais, si on se fie aux nombreuses hypothèses reçues, il est fort probable qu’elle soit liée à des problèmes environnementaux, génétiques et nerveux.

Quels sont les types de vitiligo ?

Il existe trois différentes sortes de vitiligo. Le vitiligo segmentaire touche généralement un seul côté du corps. C’est un cas qui est assez fréquent chez les enfants et les adolescents. Le vitiligo généralisé est, quant à lui, une forme dont les zones qui sont touchées par les taches ne sont pas très importantes. En effet, il ne faut pas se fier à son appellation puisque les taches blanches apparaissent de façon symétrique pour cette forme. Contrairement à la première forme donc, celle-ci touche les deux côtés du corps. Pour finir, il y a le vitiligo universalis. Cette dernière forme peut atteindre toute la partie du corps et peut s’étendre de manière très rapide.

Leave a Comment on Le vitiligo : ce qu’il faut savoir sur cette maladie cutanée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *